Mis à jour le 21.09.2017

vidéo

Cette nouvelle rubrique, consacrée à des vidéos sur le mégalithisme de bonne qualité scientifique, vient de débuter en septembre 2015.

Le site mégalithique de Wéris, qui comprend deux dolmens de type allée couverte et une trentaine de menhirs, est daté du Néolithique récent (3.000-2.800 BC). C'est le plus remarquable site de Belgique. Ses monuments forment un alignement qui suit l'axe de la Calestienne, un plateau fertile qui s'étire entre la Famenne et l'Ardenne.

Le site de dolmens d'Antequera, récemment inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco. Situé au cœur de l’Andalousie, dans le sud de l’Espagne, le site comprend trois monuments mégalithiques : les dolmens de Menga et de Viera et la tholos d’El Romeral.

A dolmen is a type of single-chamber megalithic tomb, usually consisting of two or more upright stones supporting a large flat horizontal capstone (table). Most date from the early Neolithic period (4000 to 3000 BC).
Dolmens were typically covered with earth or smaller stones to form a barrow. A barrow is a mound of earth and stones raised over a grave or graves. In many instances, that covering has weathered away, leaving only the stone "skeleton" of the burial mound intact.

Scientists believe the estimated 90 enormous stone monoliths or “superhenge” may have been used for religious rites or solstice rituals.
Subscribe to NBC News: http://nbcnews.to/SubscribeToNBC
Watch more NBC video: http://bit.ly/MoreNBCNews

Dans l'Ouest, Carnac est le site néolithique le plus célèbre. Mais il y en a aussi eu un beaucoup moins connu et étendu à St Macaire en Mauges, dans le Maine-et-Loire. Un menhir y a été découvert, porteur de gravures mystérieuses.

Nos idées sur la Préhistoire sont-elles vraies ou fausses ?
L'homme préhistorique tirait sa femme par les cheveux, chassait le dinosaure à la massue, était violent, poilu et vivait dans une caverne…
Ces 8 capsules vidéo, réalisées dans le cadre de l'exposition "Mythique Préhistoire. Idées fausses et vrais clichés" présentée à Flémalle (Belgique) en 2011, casse nos mythes.

Visite du dolmen de la Roche aux Fées (Esse - Bretagne)

Bougon : Reconstitution du site néolithique de Gavrinis

Depuis plusieurs années, le CPIE (centre permanent d’initiatives pour l’environnement), avec le soutien de la région Bretagne, développe des animations sur le thème du chantier mégalithique.
A l'occasion de tests comparatifs menés sur une pierre de 4,3 tonnes, les visiteurs du site du Petit Mont ont pu déplacer le bloc sur une distance de 60m en mettant en oeuvre différents procédés imaginés par les archéologues.

Depuis plusieurs années, le CPIE (centre permanent d’initiatives pour l’environnement), avec le soutien de la région Bretagne, développe des animations sur le thème du chantier mégalithique.
A l'occasion de tests comparatifs menés sur une pierre de 4,3 tonnes, les visiteurs du site du Petit Mont ont pu déplacer le bloc sur une distance de 60m en mettant en oeuvre différents procédés imaginés par les archéologues.
2ème technique proposée: les leviers

Depuis plusieurs années, le CPIE (centre permanent d’initiatives pour l’environnement), avec le soutien de la région Bretagne, développe des animations sur le thème du chantier mégalithique.
A l'occasion de tests comparatifs menés sur une pierre de 4,3 tonnes, les visiteurs du site du Petit Mont ont pu déplacer le bloc sur une distance de 60m en mettant en oeuvre différents procédés imaginés par les archéologues.

Depuis plusieurs années, le CPIE (centre permanent d’initiatives pour l’environnement), avec le soutien de la région Bretagne, développe des animations sur le thème du chantier mégalithique.
A l'occasion de la fête de la Préhistoire en 2008 à Saint-Just, les 500 visiteurs présents ont pu assister à la première étape d'élévation d'un bloc

A l'occasion de la fête de la Préhistoire en 2008 à Saint-Just, les 500 visiteurs présents ont pu participer à la 2ème étape d'élévation d'un bloc mégalithique de 4 tonnes et 4,35 mètres de long, à l'aide d'un chevalet en bois et de grands cordages. Cette étape intervient après une première phase de travail aux leviers de bois pour obtenir l'inclinaison suffisante, et le placement du bloc dans sa fosse de calage.