Mis à jour le 21.09.2017

Les trois menhirs d'Oppagne

Position d'Oppagne sur la carte. Échelle.
Les trois menhirs d'Oppagne.

Vue depuis le sud-ouest (Photo Balloïde-P. Moers, © SPW).

Les trois menhirs d'Oppagne ont été signalés pour la première fois par L. Moreels en 1888, alors qu'ils affleuraient à la surface du sol. Dans l’état actuel des connaissances, ils marquent la limite méridionale du champ mégalithique de Wéris. Le terrain où ils ont été redressés, en 1933, appartient à l'Institut archéologique du Luxembourg. Leurs hauteurs au-dessus du sol sont actuellement de 2 m, 2 m 20 et 2 m 70.

Les trois menhirs d'Oppagne couchés lors des fouilles de 1906.

Les trois menhirs d'Oppagne couchés lors des fouilles de 1906. Vue depuis l'ouest.

Leurs abords n'ont été fouillés minutieusement qu’en 2001, mais sans guère de résultats. Tout au plus peut-on, sur base d’indices repérés à la fouille, confirmer qu’il s’agit bien de menhirs probables et suggérer que leurs fosses d’érection néolithiques étaient situées à environ 5 mètres au sud de leur position actuelle.

Les trois menhirs d'Oppagne.

Vue actuelle du site depuis l'ouest (Photo Balloïde-P. Moers, © SPW).

Pour en savoir plus

Vignette de la première page de l'article.
Frébutte C., Toussaint M., Masy P., Pirson S. et Hubert F., 2001. Campagne archéologique 2001 sur le site du champ mégalithique de Wéris à Durbuy (province de Luxembourg), Notae Praehistoricae, 21, p. 157-173.

Article non dispo­nible.

Frébutte C., Toussaint M., Hubert F ., Masy P. et Pirson S. (sorti de presse en juin 2002). Nouvelle campagne archéologique sur le site des trois menhirs d’Oppagne à Wéris (commune de Durbuy), Bulletin trimestriel de l’Institut archéologique du Luxembourg, Arlon, 78, 1-2, p. 3-28.