Mis à jour le 06.03.2019

Les mégalithes de Jemeppe-Hargimont – appel à témoins

Icône actu belge Les deux mégalithes signalés au XIXe siècle à Jemeppe-Hargimont, au sud-ouest de Marloie (commune de Marche-en-Famenne), soit un dolmen et une allée couverte, sont généralement considérés comme détruits ou introuvables par la communauté archéologique qui se contente de présenter les deux monuments d’après les rares publications anciennes, très imprécises.

Des informations récentes ont amené l’AWEM et la Direction de l’Archéologie du SPW à enquêter sur place, à la limite septentrionale de la zone de localisation probable des monuments dans le Bois des Lus, proposée dans l’intéressante enquête de Philippe Masy, président de l’AWEM (A la recherche des deux dolmens perdus d’Hargimont, Marche-en-Famenne, prov. de Luxembourg, 1998, Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, 38 : 131-143).

Trois secteurs voisins, tous situés dans la cité sociale qui longe le côté ouest de la grand route de Marche-Marloie-Hargimont, comprennent en effet des pierres dressées de grandes dimensions. A la limite d’un parking, se trouvent quatre pierres plus ou moins alignées, apparemment légèrement déplacées (photos 1 et 2).

Une vingtaine de mètres plus loin, au milieu d’un petit parc, deux pierres un peu plus petites se dressent (photo 3). Enfin à une centaine de mètres on peut encore voir une grande dalle dressée (photo 4).

Sur base de ces observations, diverses questions se posent. A-t-on affaire aux ruines, en partie en place, en partie déplacées des deux monuments tant recherchés ? S’agit-il simplement d’ aménagements modernes, réalisés par exemple à l’occasion de la construction de la cité en 1969 ? Seuls des sondages archéologiques permettraient une réponse définitive.

En prélude, il conviendrait cependant d’approfondir notre enquête de terrain et à cet égard, nous avons le plaisir de lancer un appel à témoins aux nombreux habitants de la région. Qui pourrait nous dire si les dites pierres étaient déjà là avant la construction de la cité ? Ont-elles été en partie déplacées ? Quelqu’un se souvient-il du nom de la firme de travaux publics qui a réalisé les terrassements des routes, parkings et bâtiments de la cité ? Existe-il des photos anciennes de ces monolithes ? Disposez-vous de documents inédits, textes ou plans ? Avez-vous d’autres réflexions à ce sujet ?

Merci à tous de bien vouloir contribuer à résoudre cette passionnante quête de notre passé mégalithique en sélectionnant l'option ci-dessous ou en utilisant le formulaire Contact.