Mis à jour le 28.04.2017

L'enceinte néolithique « Durrington Walls » et la signification des aliments à Stonehenge…

Icône actu internationale L’étude des habitations trouvées dans l’enceinte du Néolithique final de Durrington Walls, à 3 km au nord-est à peine de Stonehenge, pourrait bien, d’après un article paru en octobre dans Antiquity Feeding Stonehenge: cuisine and consumpation at the Late Neolithic site of Durrington Walls, apporter de nouveaux indices à propos de la vie et l’alimentation des bâtisseurs du célébrissime henge.

Ainsi, par l'examen détaillé des poteries et des ossements d'animaux, avec notamment des analyses chimiques, des chercheurs des Universités de York et de Sheffield ont pu montrer que des fêtes de type barbecue étaient organisées à Durrington Walls et que la distribution des aliments dans le site présentait d’étonnantes caractéristiques. Ainsi les poteries provenant des zones résidentielles du site ont essentiellement servi à la cuisson de produits animaux, notamment du porc et du bœuf, tandis que dans les secteurs « cérémoniels », les poteries contenaient principalement des produits laitiers. De tels résultats confirment que la société des bâtisseurs de Stonehenge était bien structurée et devait peut-être organiser des fêtes saisonnières.

Oliver E. Craig, Lisa-Marie Shillito, Umberto Albarella, Sarah Viner-Daniels, Ben Chan, Ros Cleal, Robert Ixer, Mandy Jay, Pete Marshall, Ellen Simmons, Elizabeth Wright & Mike Parker Pearson, 2015. Feeding Stonehenge: cuisine and consumption at the Late Neolithic site of Durrington Walls, Antiquity, Volume 89 (347) Octobre, pp 1096-1109, voir l'abstract sur le site de l'université de Cambridge.

Voir aussi le site Phys.org et le site de l'université de York.

Vue de Stonehenge

Vue de Stonehenge. Credit: Neil Howard, Flickr